La biographie

Naissance le 19 Août 1930 à Lambersart (59) dans la banlieue de Lille

Mon enfance

Dès l'âge de 4 ans jusqu'à 7 ans, tandis que mon père, ancien élève des Beaux-Arts en architecture traçait ses épures pour des constructions de maison d'habitation (le dimanche), j'avais le droit d'être à ses côtés, surtout de ne pas toucher à ses compas et autres instruments ... cela m'impressionnait très fort.
Il m'a appris à tailler mes crayons, m'a payé ma première boîte de gouache !
J'étais toujours premier en dessin et en écriture.


C'est ma mère qui m'a payé mes premiers tubes d'huile : à 14 ans j'ai fait quelques copies du calendrier des postes dont ce "Paysage flamand" ...

Mon père était fier de moi et de mon application. Il en parlait ...
A 19 ans, je faisais encore un paysage flamand mais sur le motif à cinq six km de la résidence de bord de mer que mon père avait construite !


L'age adulte.

Mais je n'ai jamais cru au métier de peintre de même que mon père avait échoué faute d'une culture générale suffisante !
Enseignant, je peins trois ou quatre ou cinq huiles dans l'année (quelques unes resteront dans nos souvenirs).

En 1969, j'habite à Lisieux (Hauteville). J'apprends qu'il existe un groupe de peintres et je présente à Monsieur Chardine cinq toiles qu'il encadre.
Je m'intègre au groupe du Centre Socio-culturel, fais connaissance avec les futurs responsables de l'Académie des Arts.
Ce sont les contacts qui me permettent de progresser. Maurice Laurin est président, il organise une exposition sur le thème de Honfleur en 1978.

A partir de 1982, je découvre l'aquarelle par les livres, les vacances en montagne.
Mais dès la recréation de l'Académie des Arts (1980) je participe à toutes les expositions (1 par an).
En 1989, j'obtiens le prix du thème : "la Révolution" (Pierre Petit est le président de l'Académie).
J'arrive à la retraite : je peins, j'expose beaucoup et j'obtiens des prix en série.

Biographie écrite par Gérard Cattiau


L'atelier du peintre